" Le Blog de Zeropaolo "

Les pensées d'un radioamateur italien entre souvenirs, espérances, désillusions et mélancolies.

21 oct. 2008

Ta vieille maison

Voilà ta vieille maison,
mémoire du temps jadis
et gardienne des lieux.
Comme il serait doux de remonter le temps,
comme il serait tendre de surprendre nos rires
ici en ces lieux.
Comme il serait apaisant d'apprivoiser ici le temps
et de ranimer, même un instant éphémère,
un court instant de bonheur.
Que reste-t-il de tout cela?
Aujourd'hui il y a des surprises et des regrets.
Surpris par de lambeaux de souvenirs fugaces, fragiles,
éclairs du temps jadis,
regret de n'avoir bâclé le commencement, l'éveil.
Alors brusquement je me retourne et je cours.
Je fuis ce lieu qui m'assène mon passé,
qui ampute mon coeur et ma raison.
Je cours sans me retourner
là où mes larmes à peine contenues
attendent pour jaillir.

sera

Posté par zeropaolo à 14:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Très beau texte.
    Il est vrai qu’il est des lieux qui conservent leur magie bien au-delà du temps.
    Et on a tous dans le cœur un « lieu de mémoire »... un lieu empreint de nostalgie et de souvenirs d’une époque révolue.
    Bonne journée Paolo.

    Posté par Groseille, 22 oct. 2008 à 08:47

Poster un commentaire